Night Kids

Ce forum est désormais clos, rendez vous à cette adresse : http://www.night-kids.1s.fr sur notre nouveau forum :)
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP Drift] Skid Dimension By Burnout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
OXYDE
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Essonnes Rang : Admin & Skinneur N\'k

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Dim 25 Mai - 19:15

J'attends moi m'sieur Burn' :mrgreen:

_________________




Ne clique surtout pas ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ffam.asso.fr/
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Dim 25 Mai - 23:20

Chapitre 8: Un pilotage hasardeux


La dénivellation de ce virage était impressionnante! Eric n'avait jamais conduit sur cette route, il n'avait par conséquent jamais prêté attention à l'important degré d'inclinaison des pentes de ce côté de la montagne. Heureusement, la Clio le suivait calmement, bien que collée à son pare-choc. Elle était de toute façon obligée de suivre le rythme de la Bmw, bien que plus lent qu'elle ne l'aurait voulue. Afin d'éviter un scénario similaire à celui de la montée du col, Eric avait choisi de partir devant pour la descente. Comme la Clio n'était pas assez puissante pour dépasser la Bmw, il pouvait gérer les montées d'adrénaline de son ami en lui imposant une vitesse de croisière. Evidemment, cela imposait de prendre les virages à la corde, mais il connaissait Pierre, et il savait qu'il n'aurait pas pu résister à écraser l'accélérateur à un moment ou à un autre... Eric avait eu sa dose de vitesse pour cette nuit. De plus, pousser en descente sans connaître la route aurait été un vrai suicide, surtout qu'il n'avait aucune idée du tracé, qu'il faisait nuit, et qu'il était fatigué. Eric conduisait donc avec la plus grande prudence dans ces virages à forte dénivellation, prudence d'autant plus grande qu'il avait l'expérience de l'instabilité de sa voiture... Maintenant qu'il conduisait normalement, il se rendait compte que la gêne qu'il ressentait au volant de cette voiture était encore plus forte qu'au début. Pendant qu'il pilotait jusqu'au col, il ne s'en était pas rendu compte, bien trop concentré sur la course. Mais maintenant, s'en était carrément insupportable, comme si la voiture attendait qu'Eric se relâche pour faire un tête à queue. Pour l'instant, il était plutôt concentré sur la route, surtout que la Clio à quelques centimètres de son coffre lui interdisait la moindre erreur de conduite, comme un freinage anticipé par exemple...

Au détour d'un autre de ces virages en pente et sans visibilité, Eric aperçut enfin les lumières de sa ville en contrebas, entre la montagne et la mer. D'après l'altitude à laquelle il se trouvait, il estima être à mi-parcours, ce qui voulait dire qu'il en aurait encore pour un petit moment à subir le pressing de Pierre. Décidément, il n'abandonnait jamais celui là! Eric avait pensé qu'en lui imposant un rythme de conduite calme et fluide, la Clio allait finir par s'y adapter et renoncer à lui coller dans les basques... Mais c'était mal connaître son ami, puisque Pierre se mettait à faire des droite-gauche derrière la 325i comme s'il était agacé par cette vitesse trop lente pour lui. Eric commençait à être sérieusement agacé par le comportement de la Clio, et il devait avouer qu'il aurait bien aimé lui mettre un vent pour plus avoir à supporter les mouvements de va-et-viens de ses phares dans ses rétroviseurs. Mais bon, il n'avait pas le choix, il ne connaissait pas la route et ne pouvait pas se permettre de prendre un tel risque, surtout que Pierre l'emporterait surement dans la descente... En plus, Oria n'était plus très loin, il suffisait juste de tenir encore quelques minutes...

Les deux voitures approchaient d'un long virage contournant de haut en bas une décharge. Encore une fois, la dénivellation était importante, mais cette fois il s'agissait d'une courbe à grande visibilité puisque le ravin se trouvait à l'intérieur. Alors qu'Eric commençait à longer la corde comme il le faisait depuis le départ du sommet, les feux de la Clio disparurent subitement de son champ de vision. L'instant d'après, l'éclairage de la route devant lui se fit plus intense et un râle de moteur lancé à fond de seconde résonna à son oreille gauche. Eric tourna brièvement la tête de ce côté et n'aperçut pour la deuxième fois de la nuit que la portière de la Clio. Cette fois, Pierre avait été trop loin, il n'était pas question que la 325i se fasse passer par une Clio et par l'extérieur! Eric accentua donc sa pression sur la pédale d'accélérateur, et bientôt le râle du moteur de Pierre fut couvert par le rugissement de celui de la Bmw. Cette dernière, longeant toujours la corde du virage, récupéra rapidement l'avantage sur sa concurrente qui ne parvenait pas à se maintenir à son niveau. La sortie de la longue courbe arriva et Eric passa devant la voiture de son ami pour sortir sur l'extérieur. Il comprit alors que la vitesse réduite qu'ils avaient eu jusqu'à présent n'avait fait qu'inciter Pierre à lancer les hostilités en le frustrant au plus haut point. Puisque lui imposer un rythme de croisière n'était pas la bonne méthode, il ne restait plus qu'une seule solution pour ne plus subir la conduite de la Clio...

Quand même, c'était pas possible ça, d'être incapable de rouler tranquillement! Comment pouvait-on être toujours en train de rechercher la vitesse et de malmener sa voiture?! Vraiment, Eric ne comprenait pas du tout son ami! Il ne lui demandait pourtant pas grand chose, juste de se tenir tranquille le temps d'une descente! De se comporter comme un conducteur responsable l'espace d'une demi-heure! Et bien, puisqu'il était incapable de prendre conscience de l'utilité d'une conduite souple, Eric allait lui faire comprendre l'inutilité d'un pilotage agressif. Bon, l'enchainement de virage qui approchait semblait être une chicane prononcée et descendante. Eric tenta de se remémorer son expérience avec une configuration du même style que celle-ci, et se rendit compte qu'il n'en avait aucune. Tant pis, de toute façon, s'il voulait mettre un vent à la Clio, il n'avait pas le choix. Eric entra donc à fond dans le premier gauche en se disant qu'il aviserait de ce qu'il ferait par la suite. Manque de chance, le droite suivait immédiatement et sa vitesse était un peu trop optimiste pour espérer le passer correctement. Mais il n'y aurait pas de place pour la prudence tant que la Clio serait dans ses rétroviseurs, Eric lâcha donc brièvement l'accélérateur et donna un coup de volant vers la droite sans se soucier des conséquences de ses actes. Cependant, sous l'effet de la colère, il avait complètement oublié que sa Bmw ne réagissait pas comme les autres voitures... Et là, en l'occurrence, l'arrière se jeta littéralement vers l'extérieur du virage, comme un prédateur sauterait sur une proie passant à proximité. Aïe, ça se passait vraiment pas bien, le précipice à l'intérieur commençait à apparaître dans le champ de vision d'Eric. Instinctivement, Eric réagit sans réfléchir comme il l'avait fait lors de son frein à main catastrophique lors de la monté. Il mit les gaz de plus belle pour augmenter les frottements de l'arrière en espérant qu'il serait moins tenté de sortir de la route et tourna les roues dans le sens du virage, c'est-à-dire la gauche désormais. Encore une fois, Eric eu immédiatement la sensation que la 325i devenait plus contrôlable, et la voiture sortit en trombe sur l'extérieur du virage.

Un choc suivit d'un tremblement dans la direction apprirent à Eric que ses roues arrières étaient tombée dans l'herbe entre l'asphalte et la paroi montante de la montagne. Pas le temps de s'en soucier: Eric braqua légèrement le volant et garda les gaz au même niveau. L'arrière sauta lorsque les roues revinrent sur l'asphalte, et Eric gardait toujours les gaz... Mauvaise initiative, le choc de l'atterrissage fit de nouveau glisser la voiture par l'arrière, à la différence que cette fois l'arrière se trouvait côté ravin... Malgré sa colère toujours virulente, Eric commença à paniquer légèrement lorsqu'il vit la paroi rocheuse apparaître devant son parebrise. Décidément, il commençait à être habitué à ne plus voir la route en face... Cette fois en revanche, la glisse l'avait trop surpris pour être maîtrisée à temps. C'était clair, il n'arriverait pas à récupérer la voiture pour la remettre dans l'axe de la route, il n'avait plus qu'à prier pour que Pierre ne le percute pas. Mais le versant de montagne qui défilait sous ses yeux laissèrent place à un tronçon de route qui s'étendait devant la Bmw. Eric jeta un coup d'œil sur sa droite et se rendit compte qu'il ne s'agissait en fait que du tracé de la route qui faisait un angle sur la gauche, la chance était définitivement avec lui ce soir... Mais il ne fallait pas qu'il en abuse, il ne pourrait pas s'en tirer ainsi à chaque fois qu'il faisait une erreur. Eric lâcha donc enfin l'accélérateur et la voiture arrêta son dérapage vers l'extérieur de la courbe dans laquelle il se trouvait à présent. Heureusement qu'il avait eu ce réflexe, auquel cas la Bmw aurait finit contre la rambarde de sécurité, pour une fois qu'il y en avait une... Une fois le contrôle de la voiture récupéré, Eric remit les gaz pour la petite ligne droite qui se profilait. Il fallait quand même qu'il garde un minimum son sang froid s'il voulait arriver en bas de la montagne vivant...

_________________



Dernière édition par Burnout le Lun 26 Mai - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Dim 25 Mai - 23:22

Enjoy, le chapitre 9 est en cours d'écriture Wink

Et ne ratez pas le lien vers la musique pendant votre lecture du chapitre 8 Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
audric31
Drifteur Accro
Drifteur Accro


Messages : 88
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Dim 25 Mai - 23:49

Bon bah GG comme d'hab ! ^^
On est vraiment dans la course avec le stress qui monte et tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OXYDE
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Essonnes Rang : Admin & Skinneur N\'k

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Lun 26 Mai - 13:39

Toujours aussi fan de ton écriture!
Continue ! Very Happy Very Happy Very Happy

_________________




Ne clique surtout pas ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ffam.asso.fr/
Darak
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 18/01/2008
Localisation : Somewhere, over the rainbow...

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 10:03

Ce mec a un don pour raconter les histoires, j'vous l'dis moi Wink

Mais où vas-tu chercher l'inspiration et le temps pour écrire tout ça ? (la réponse "DTC" est à proscrire :mrgreen: )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 10:58

Darak a écrit:
Ce mec a un don pour raconter les histoires, j'vous l'dis moi Wink

Mais où vas-tu chercher l'inspiration et le temps pour écrire tout ça ? (la réponse "DTC" est à proscrire :mrgreen: )
Pour l'inspiration, je te renvois à ma préface, pour le temps, je le prend sur mes temps de loisir puisqu'écrire en est vraiment un Wink

PS: Avant qu'on me pose la question, le Chapter 9 sera dispo avant le week end Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OXYDE
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Essonnes Rang : Admin & Skinneur N\'k

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 13:05

Surtout que le Burn' il a une rx7 a faire... :mrgreen: =>[]

_________________




Ne clique surtout pas ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ffam.asso.fr/
SamSebt
Membres N'k
Membres N'k
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 20:30

AaaAaAaAh meme d´allemagne c'est bon Smile

Vivement la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 20:39

Chapitre 9: La Deuxième fois


Eric exploita tout le potentiel de sa voiture dans la ligne droite; cela restait quand même le meilleur moyen de distancer la Clio. Alors qu'il était lancé à pleine vitesse, la lumière de ses phares rencontrèrent un vallon qui interrompait brusquement la linéarité de la route. Face à cette brusque déviation du tracé, Eric pilla et la Bmw fut sujette à un violent transfert de masse vers l'avant. Oh non, pensa Eric, voilà de nouveau l'arrière sans adhérence. Dans le soucis de ne pas se retrouver encore en situation de dérapage désespéré, il tint fermement le volant de façon à ce que la voiture freine bien en ligne droite. Le crissement violent des pneus ne l'inquiéta pas, il commençait à avoir l'habitude de les entendre crier. La voiture arriva à une vitesse modérée devant le petit pont étroit qui traversait le vallon à droite, et Eric put le négocier sans encombre. Lorsqu'il l'eut passé, Eric jeta pour la première fois depuis la tentative de dépassement de Pierre un coup d'œil à ses rétroviseurs... Et découvrit avec stupéfaction qu'aucun phare n'apparaissait dans les miroirs. Bizarre, où était donc passé la Clio qui lui collait encore au pare-choc quelques virages plus tôt? Avait-il déjà abandonné, avait-il pris un autre chemin, ou pire, s'était-il crashé? Non, Eric l'aurait entendu quand même... En attendant, il était fier de lui, il avait distancé Pierre en peu de temps et pouvait enfin rouler sans subir la pression de son ami. Néanmoins, s'il réduit quelque peu son allure pour conduire plus sereinement, il conserva un rythme suffisamment élevé pour ne pas se faire rattraper avant d'être arrivé à la ville...

Maintenant qu'il y réfléchissait, c'était la première fois qu'Eric conduisait seul de nuit. Il trouvait ça plaisant, même s'il était obligé de maintenir une certaine cadence pour ne pas se faire rattraper. Il avait vraiment l'impression d'être seul au monde, seul sur cette route, comme si l'univers se résumait à son habitacle et à la lumière de ses phares. C'était là que toute la liberté de posséder une voiture se dévoilait, lorsque l'on se retrouvait seul avec elle dans une union certes imparfaite pour le moment, mais qui le deviendrait de plus en plus par la suite. La route défilait sous l'éclairage des quatre optiques de la 325i, seule source de lumière dans la pénombre de la montagne Cassidennes. En contre-bas, les lumières d'Oria se faisaient de plus en plus proche, Eric était presque arrivé... Mais le cocon de pénombre dans lequel il se trouvait depuis quelques minutes fut déchiré par la paire de phare qui venait d'apparaître dans ses rétroviseurs. Ah non, pas déjà! s'exclama intérieurement Eric. Dans son plaisir de conduire seul et détendu, Eric avait surement du oublié de pousser un peu dans les virages. Du coup, il s'était fait rattraper en un rien de temps par Pierre... C'était malin ça, il n'avait plus qu'à se le farcir jusqu'à Oria maintenant!

Voyant que la Clio, décidée à en découdre, se rapprochait très rapidement de lui, Eric écrasa l'accélérateur en plein virage afin de ne pas se faire doubler stupidement. Comme à chaque grosse accélération, la Bmw devint instable quelques secondes, mais Eric avait anticipé les mouvements de la voiture et parvint à la maitriser sans trop de problème. La Clio arrivait lancée à pleine vitesse et elle remonta en un rien de temps sur la 325i, malgré qu'Eric ait repris son rythme de course. Fait chier! pesta-t-il pour lui-même dans l'habitacle. Il détestait piloter trop vite sur une route qu'il ne connaissait pas, en plus il commençait à fatigué sérieusement... Après tout, il était déjà une heure du matin, et il avait commencé la journée très tôt. Cela expliquait surement le fait qu'il peinait à mettre de l'écart entre lui et Pierre. En même temps, il se rendait compte qu'il prenait moins de risque que précédemment, soucieux à nouveau de les préserver tous les deux d'un accident mortel. Sa colère était passé, et il était sur le point de laissé la Clio le dépasser. Après tout, cette course n'avait aucun sens, Pierre était trop rapide pour lui dans la descente. Certes il l'avait distancé pendant quelques temps, mais c'était surement du à une erreur de sa part, car si on en croyait son agressivité et sa facilité à attaquer dont il faisait preuve en ce moment, le pilote de la Clio surpassait clairement Eric sur ce secteur de la route.

Eric s'apprêtait à rendre les armes, le rythme devenait trop élevé et il ne parvenait plus à suivre. Il consulta son tableau de bord pour contrôler sa vitesse, car l'épuisement semblait lui enlever toute gestion de cette dernière. Ses yeux s'écarquillèrent en lisant le nombre sur lequel pointait l'aiguille: 120km/h, c'était clairement supérieur à tout ce qu'il avait atteint dans les virages de ce col depuis le début de la soirée! Conscient du danger que représentait une telle vitesse, Eric lâcha instinctivement l'accélérateur et la Clio se porta immédiatement à sa hauteur par la gauche, plus pour éviter la Bmw suite à son brusque ralentissement que pour tenter de la dépasser. De toute façon, Eric avait l'intérieur au prochain virage, Pierre n'avait donc aucune chance de le passer à cet endroit, sauf si la 325i ralentissait davantage... Après tout, c'était pas une si mauvaise idée ça! En laissant passer son adversaire, Eric mettrait fin à cette course devenu trop dangereuse et se libèrerait de cette pression incessante que lui mettait Pierre depuis qu'il l'avait rattraper. Plus le temps de prendre une décision, les deux voitures attaquaient la courbe côté à côté et il serait trop imprudent de changer son rythme maintenant; cela pourrait surprendre l'autre pilote voire briser sa trajectoire et conduire droit vers un crash à haute vitesse... La Bmw passa donc le virage à sa vitesse de course habituelle et se plaça pour le suivant qui lui succédait directement. Mais Eric se rendit compte que quelque chose n'allait pas...

Les sensations ne ressemblaient pas à celles qu'il avait d'habitude en sortie de virage. Tout d'abord, l'éclairage de la route était différent, puis un grondement résonnait dans ses oreilles et ses rétros restaient noirs... L'explication s'imposa à l'esprit d'Eric: la Clio se trouvait toujours à sa gauche! Mais comment était-ce possible? Comment une voiture avait pu prendre un virage aussi rapidement qui lui par l'extérieur? Il avait bien réussi cet exploit dans une épingle lors de la montée, mais grâce à un coup de chance énorme et au prix d'une partie de ses gommes arrières! Là, il n'avait entendu aucun crissement de pneus, la Clio s'était juste contenté de le suivre par la gauche tout au long du virage... Il rêvait ou quoi? La courbe suivante le tira de sa stupeur, il s'agissait d'un long gauche descendant très similaire à celui qui l'avait surpris au départ du sommet. Par un miracle qu'Eric ne parvenait toujours pas à expliquer, la Clio avait l'intérieur cette fois, elle passerait donc facilement... Pas question! Si elle était capable d'une telle prouesse, alors il le pouvait aussi! Après tout, il l'avait déjà fait quelques heures plus tôt!

Avec une appréhension bien plus grande qu'à sa première expérience, Eric entra pour la deuxième fois de la nuit à la même vitesse que son adversaire dans le virage. Il ne s'agissait pas d'une épingle, mais ce n'était guère plus rassurant... A présent que les voitures se trouvaient côte à côte dans la courbe, il ne comprenait toujours pas comment il allait parvenir à garder l'extérieur tout au long à une telle vitesse... La seule raison qui le poussait à essayer, c'était l'évènement du virage précédent. Eric braqua donc son volant, et simultanément un violent crissement de pneus se fit entendre. Surpris par une telle réaction de la voiture, il contrebraqua immédiatement et la Bmw se jeta littéralement sur le rail de sécurité, qui équipait tous les virages de ce type... S'il avait été surpris par la première réaction, il le fit encore plus par celle-ci qui n'avait aucune explication logique! Pour la deuxième fois, il tentait l'impossible par l'extérieur, pour la deuxième fois, il se retrouvait dans une situation critique, et pour la deuxième fois, il tira désespérément le frein à main, mais pour la première fois, la voiture ne garda pas la trajectoire et parti en têtes à queue incontrôlables. Tout en gardant le frein à main tiré, Eric observait impuissant la rambarde extérieur apparaître devant lui, puis disparaître pour laisser place à la route qui aurait du se trouver derrière, qui disparut à son tour pour afficher... La Porsche 911 type 997 en plein dérapage contrôlé suivant parfaitement la corde du virage! Tout s'éclaircit alors dans la tête d'Eric: le rythme insoutenable, l'attaque par l'extérieur, les crissements de pneus qui ne venaient pas de sa Bmw... Mais il était trop tard, la Porsche disparut de son champ de vision pour laisser de nouveau place au rail de sécurité. Eric ne savait plus ou il était, et la voiture semblait tourbillonner indéfiniment, mais elle finirait bien par s'arrêter un jour, sur la route ou ailleurs...

Puis le choc vint enfin. Contrairement à ce qu'aurait cru Eric, la voiture frappa l'extérieur par l'arrière, mettant ainsi fin à la fois aux crissements de ses quatre pneus et au tourbillon infernal de têtes à queue successifs. Eric eut d'abord l'impression que toutes les lumières du monde s'étaient éteintes, puis il finit par se rendre compte qu'il s'agissait simplement de lui qui avait fermé ses yeux... Il les rouvrit et aperçut l'intérieur du virage en face de lui, puis des mains crispées sur un volant. Il comprit que c'était les siennes et les retira. Il lui semblait qu'il s'était passé une éternité entre la collision et cet instant où il reprenait ces esprits, comme s'il émergeait d'un long sommeil ou d'une autre dimension. C'était peut-être vrai après tout... Lorsqu'il eut pleinement rassemblé ses idées, Eric finit enfin par se décider à sortir de la voiture pour constater l'étendu des dégâts.

_________________



Dernière édition par Burnout le Mer 28 Mai - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 20:41

Chapitre 9 sorti, j'ai fais une grosse gourde en le postant la première fois, j'espère que vous n'avez pas lu.

Je vais manger, bonne lecture à tous Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OXYDE
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Essonnes Rang : Admin & Skinneur N\'k

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 21:15

Superbe rebondissement je trouve!
Bon je vais encore une fois me répéter mais bon j'adore alors pas de restrictions: CA POUTRE!
J'hésite un peu à commencer mon rp, sa va me demander beaucoup de travail vu ce que je voudrais faire...bref Burnout je t'aimeuh I love you

_________________




Ne clique surtout pas ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ffam.asso.fr/
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 21:45

OXYDE a écrit:
Superbe rebondissement je trouve!
Bon je vais encore une fois me répéter mais bon j'adore alors pas de restrictions: CA POUTRE!
J'hésite un peu à commencer mon rp, sa va me demander beaucoup de travail vu ce que je voudrais faire...bref Burnout je t'aimeuh I love you
Merci d'être fidèle, j'ai corrigé quelques fautes ignobles, mais il doit surement en rester pas mal Smile .

Sinon, comme d'hab, le chapitre 10 est lancé, mais je ne sais pas quand il arrivera Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loverskater
Drifteur Accro
Drifteur Accro
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Mer 28 Mai - 23:25

Putain, je mattendais pas à un crash moi....

Superbe suspense!


Je veux plus Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SamSebt
Membres N'k
Membres N'k
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Ven 30 Mai - 13:35

Que de rebondissement Smile

Jadore cheers


la suite, la suite, la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Ven 30 Mai - 21:54

Chapitre 10: Le bilan


La route s'illumina devant Eric et le son rauque caractéristique d'un moteur surgonflé parvint à ces oreilles. La Porsche apparut lentement au détour du virage tandis qu'il s'apprêtait à faire le tour de la Bmw pour constater les dégâts du choc. Elle s'arrêta en travers de la route près de la 325i et le grand homme brun qu'Eric avait aperçut à la pizzeria plus tôt dans la soirée en sortit. Il regarda brièvement la Bmw puis s'avança vers Eric, qui n'avait toujours pas bougé.
_Tout va bien? Demanda-t-il.
_Ça va... répondit timidement Eric sans savoir quoi penser de la situation.
_Je vais mettre en place le triangle de sécurité puis nous regarderons l'état de ta voiture, annonça-t-il paternellement.
Ce n'était pas tant le matériel de prévention que possédait cet homme qui étonna Eric, mais plutôt son étrange calme imperturbable dont il faisait preuve. Il retourna jusqu'à son véhicule, ouvrit le compartiment de rangement situé à l'avant du véhicule et en sortit le triangle orange de signalisation qu'il alla placer en entrée de courbe dans le sens descendant. Il était temps puisque quelques seconde plus tard, la route s'illumina à nouveau et la Clio apparut en roulant au pas après avoir aperçut la signalisation. Pendant ce temps, Eric avait contourné la Bmw et s'était accroupi pour mieux observer l'état de la carrosserie. Il ne parvint cependant pas à voir grand chose puisque l'arrière était complètement enfoncé dans le rail de sécurité, qui lui même avait adopté la forme de l'arrière de la 325i.

Pierre sortit en trombe de la Clio et courut vers lui.
_Ça va Eric? Paniqua-t-il.
_Oui oui je vais bien ne t'en fait pas, mais la voiture...
_On s'en fiche de la voiture! Qu'est-ce qui t'es arrivé bon sang?!
Sans attendre de réponse, Pierre lança un regard soupçonneux à l'homme qui regardait la scène sans bouger et sans afficher aucune expression.
_Tu ferais mieux d'avancer la voiture, conseilla ce dernier à Eric, ainsi nous pourrons mieux nous rendre compte des dégâts.
Eric se retourna et observa de plus près cet individu mystérieux au ton si assuré et si paternel. Bizarrement, Eric se sentait rassuré lorsqu'il parlait, comme si il était en présence d'un professeur expérimenté qui le prenait en charge. Ce n'était pas le genre de personne dont on remettait sans cesse en doute les propos où dont on redoutait les conseils, mais plutôt un de ces types à l'autorité incontestable, une autorité qui semblait venir d'une expérience infinie. Pourtant, il n'était pas tellement vieux, la trentaine tout au plus...
_Au fait, je m'appelle Thierry Lonay, précisa-t-il en réponse à l'interrogation muette d'Eric, mais appelez moi Geist, comme tous les coureurs du coin. Vous êtes nouveaux?
_Euh... hésita Eric, complètement déboussolé par la question. Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Il jeta un regard interrogateur à Pierre qui se contenta de hausser les épaules pour manifester qu'il n'en savait pas plus.
_Vous n'êtes pas de la région?
_Si si, répondit Eric, je m'appelle Eric Aprina et...
_...Et je suis Pierre Varonni, acheva ce dernier.
Mais le moment n'était pas aux discussions et Eric retourna au volant de la 325i pour l'avancer de quelques mètres.

Les trois pilotes observaient en silence l'arrière abîmé de la Bmw. Eric, accroupi devant le coffre, passait ses mains sur la carrosserie pour mieux se rendre compte des déformations qu'elle avait subie. Par chance, la rambarde qu'avait heurtée la voiture paraissait d'une souplesse étonnante et semblait avoir absorbé une grande partie du choc. D'ailleurs, celle-ci pendait dans le vide à l'endroit de la collision. Le bilan des dommages se résumait au feu arrière droit cassé, à quelques déformations du pare-choc et du coffre ainsi qu'à d'immondes rayures sur toute la face arrière. Eric se plaqua les mains sur le visage: comment avait-il pu se planter ainsi? Mais surtout, comment allait-il annoncer ça à ses parents? Pour sûr, il allait se faire tuer! C'était son premier jour seul au volant et déjà il ramenait une voiture en piteux état à la maison... Ça sentait vraiment le gros savon tout ça, il allait littéralement se faire lyncher. Mais peut-être qu'en prenant en charge lui même les réparations, il aurait une chance de calmer la colère de ses parents... Une main se posa sur son épaule:
_Tu n'as rien, c'est l'essentiel, et puis ta voiture n'a rien subi de méchant, tenta de le rassurer Pierre.
_Ton ami dit vrai, confirma Geist, les dégâts sur la carrosserie sont minimes et le feu cassé se remplacera facilement. Tu as eu beaucoup de chance, ça aurait pu être bien pire.
_Mais que s'est-il passé à la fin?! S'irrita Pierre face au ton décontracté du pilote de la 911.
Eric se releva enfin et essuya une larme qui perlait au coin de son oeil.
_Il s'est passé que j'ai été arrogant et imprudent, c'est tout...
_Tu as tenté l'impossible, renchérit Geist, compte tenu des capacités de ta voiture, et probablement aussi de ton expérience même si je ne te connais pas, cette manœuvre était un suicide.
_Mais qu'est-ce-que vous en savez vous à la fin?!!
Pierre commençait à s'énerver sérieusement, agacé par les remarques de ce type.
_Calme toi Pierre, tout était ma faute, il n'avait rien à voir dans cet accident.
Pierre se tut et alla s'appuyer contre le capot de la Bmw.

Au bout de quelques secondes de silence complet, Geist reprit la parole.
_Quel est votre nom de course?
Encore une fois, Eric et Pierre ne comprirent pas la question et se lancèrent des regards interloqués.
_Nous....nous n'en avons pas, répondit finalement Eric. Qu'entendez-vous par « nom de pilote »?
_Oh, je vois, vous étiez juste deux jeunes qui s'amusaient à faire la Course un samedi soir... Excusez-moi, je vous avais pris pour des coureurs.
Pierre esquissa un mouvement pour se jeter sur Geist mais Eric l'en dissuada en lui plaquant la main sur le torse. Passablement énervé par la réaction de cet inconnu, Eric reprit pourtant d'un air calme:
_Je suppose que c'est « Geist » votre nom de coureur...
_Exact, comme je vous l'est dit.
_Oui, nous étions simplement deux jeunes qui rentrions chez eux par une vieille route, rien de plus.
_Je vois...
A vrai dire, Eric n'avait aucune idée de ce qu'était les « coureurs » dont parlait Geist. Il n'avait jamais entendu parler d'une telle pratique dans ces montagnes et ne voyait pas où voulait en venir ce curieux personnage...
_Bien, nous allons rentrer maintenant, conclut Eric. Merci de vous être arrêté et d'avoir mis en place un périmètre de sécurité, ajouta-t-il à l'adresse de Geist.
Pierre acquiesça pour retourna sans ajouter un mot dans sa Clio.
_Ce n'était vraiment rien, nous autres coureurs avons l'habitude de se genre d'incidents.
Eric brulait d'envie d'en savoir plus, mais il se dit qu'il avait assez trainer dans cette montagne et se retint de poser des questions. Alors qu'il s'apprêtait à reprendre le volant de la 325i accidentée, Geist le rappela.
_Avant que tu n'en aille, j'aimerais savoir juste une chose...
_Oui?
_Pourquoi t'être jeté volontairement sur le rail de sécurité? Je ne comprend pas...

Eric fut choqué par cette question et resta un moment dans l'incapacité de parler. Puis il comprit ce que voulait dire Geist et répondit simplement:
_J'ai entendu les pneus de ma Bmw crisser, alors j'ai cru qu'elle glissait...
Geist sourit et laissa Eric continuer.
_J'ai donc contrebraquer et la voiture s'est jetée d'elle-même sur la rambarde extérieure... Je comprend maintenant que ce n'était pas mes pneus que j'ai entendu...
_J'ai quand même du mal à croire qu'on puisse faire une telle gaffe, avoua Geist. Ne pas reconnaître le crissement de ses pneus de ceux de son adversaire...
_J'ai cru que c'était la Clio de Pierre qui me poursuivait, et cette voiture n'a pas pour habitude de glisser dans les virages... J'en ai donc logiquement déduit que seule la mienne pouvait émettre de tels sons.
_Je comprend mieux ce qui s'est passé maintenant... Je suis vraiment désolé, s'excusa Geist, je ne pensais pas que tu allais me confondre avec ton ami. C'est vraiment étonnant, une Porsche diffère pourtant beaucoup d'une simple Clio...
_Je n'ai pas prêté attention à ta voiture, la vitesse et les enjeux étaient trop important pour que je quitte la route des yeux.
Geist sourit de nouveau à cette remarque.
_Je comprend tout à fait, c'est d'ailleurs étonnant que tu ais eu le courage de piloter à un tel rythme compte tenu de ton expérience... C'était ta première course non?
_Oui... Si on comptabilise la montée
_C'est dommage que ta 325i ait terminée aussi stupidement dans cet état... C'est une bonne voiture, et tu me sembles l'apprécier beaucoup, j'espère que je la recroiserai un de ces jours sur ces routes.
Eric fut troublé par ces propos. Tout d'abord, comment avait-il deviner qu'il s'agissait d'une 325i en la voyant simplement depuis quelques minutes? Ensuite, comment pouvait-il dire qu'il s'agissait d'une « bonne voiture »? Soit il était aveugle, soit il n'en avait jamais conduite... Maintenant qu'Eric y pensait, il était vrai que son grand-père disait la même chose... Et enfin, comment pouvait-il dire qu'il semblait apprécié sa Bmw alors que sa seule envie était de la planter là et de ne plus jamais la retoucher?
_Il est temps de dégager la chaussée, bon retour! Souhaita Geist à l'adresse d'Eric.
_Attendez, j'ai une question moi aussi... osa enfin ce dernier.
_Quoi donc?
_Et bien... comment avez vous fait pour nous rattraper? Enfin... Nous ne vous avons pas vu en partant du col et nous avons rouler à une bonne allure...

Ce n'était pas la question qu'Eric voulait initialement poser, mais elle sortit de ses lèvres sans qu'il puisse la contenir. Geist sourit pour la troisième fois, cette homme semblait décidément bien mystérieux, puis il répondit simplement:
_Ça fait 10ans que je pilote sur cette route, nos vitesse ne sont pas comparables.
Eric fut sonné. 10Ans?! Comment pouvait-on conduire tous les soirs sur une route pendant aussi longtemps? Evidemment, cela expliquait clairement leur différence de niveau et la facilité avec laquelle il l'avait dépassé avant son crash. En plus, leur voiture n'était vraiment pas de la même catégorie...
_Bien, nous parlerons une autre fois, on m'attend au sommet et il ne faudrait pas bloqué la voie trop longtemps, conclut Geist.
_Je...
_Si tu veux parler, monte avec moi jusqu'au col. Mais à mon avis, tu ferais mieux de rentrer, tu as l'air fatigué et tu as assez couru pour ce soir...
_Oui...
Ils se serrèrent la main et Eric remercia une dernière fois Geist. Chacun retourna dans sa voiture et Eric remit en marche le moteur de la 325i, qui avait calé après le choc. Il tournait normalement, et Eric se dit que finalement il avait énormément de chance. La Bmw et la Clio reprirent la route vers Oria, tandis que Geist repartait avec sa 911 jusqu'au sommet...

_________________



Dernière édition par Burnout le Jeu 5 Juin - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OXYDE
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Essonnes Rang : Admin & Skinneur N\'k

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Ven 30 Mai - 23:43

Très bien mené ce chapitre Burn',
en effet mené un tel dialogue entre 3 personnages est je pense assez compliqué en terme de réalisme!
Je suis le fan numéro 1 de ton RP (vive l'auto-proclamation ^^)
GéGé Very Happy

_________________




Ne clique surtout pas ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ffam.asso.fr/
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Sam 31 Mai - 0:37

OXYDE a écrit:

en effet mené un tel dialogue entre 3 personnages est je pense assez compliqué en terme de réalisme!
Bien vu l'ami Razz
En effet j'ai beaucoup travaillé ce chapitre 10 afin de ne pas laisser un personnage de côté lors des discussions. Mine de rien, ça demande beaucoup de boulot, car il y a toujours un qui branle que dalle pendant que deux autres parlent. J'ai souvent dû rajouter des passages, en modifier (les formulations sont difficiles aussi) et rajouter des mouvements pour couper certaines paroles (car oui, faire parler 3 protagonistes pendant 1h au milieu d'une route c'est pas réaliste).

Le but de ce chapitre est donné dans le titre. Le titre est donc double: faire le bilan de l'état de la voiture, mais aussi faire le bilan de tout ce qu'il s'est passé durant cette folle nuit qui a pris quand même...5 chapitres Laughing

Merci beaucoup pour tes commentaires Oxyde, c'est vraiment ce qui me permet de me motiver pour continuer à écrire Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoda74
- Boulet 4 Ever -
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 22
Localisation : Haute savoie

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Sam 31 Mai - 11:48

Je vien de le lire, j'adoooore
FAN n2 pour moi :mrgreen:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoda-en-force74.skyblog.com
loverskater
Drifteur Accro
Drifteur Accro
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Dim 1 Juin - 0:29

Lol, super bien réussi Razz


je suis ton fan no .1 moi Razz XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clrun4
Drift Master
Drift Master
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Le Havre - Seine-Maritime

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Lun 2 Juin - 18:22

Burn , rassures-moi .

Tu sais bien qu'une 911 porte son flat-6 en porte à faux arrieres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Jeu 5 Juin - 0:24

Clrun4 a écrit:
Burn , rassures-moi .

Tu sais bien qu'une 911 porte son flat-6 en porte à faux arrieres ?
J'ai rien compris à ta phrase Laughing Laughing Laughing
Et je vois pas trop le rapport avec le passage en fait Shocked



M'enfin, c'est pas la raison de mon post...

Tout ça pour dire qu'en raison de révisions intensives et du montages des replays de BoD2008 (ça prend énormément de temps), je n'ai plus aucun temps à consacrer au RP.

Mais rassurez-vous, ce n'est que partie remise! Considérez ces 10 premiers chapitres comme un long prologue aux aventures d'Eric, qui se poursuivront bien évidemment à l'avenir.

Rendez-vous donc après le 19juin pour de nouveaux chapitre de Skid Dimension, saison 2 (à noter que les chapitres 11,12,13,14,15 existent déjà dans ma tête Laughing )

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoda74
- Boulet 4 Ever -
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 18/10/2007
Age : 22
Localisation : Haute savoie

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Jeu 5 Juin - 9:07

Bien sur si tu oublie pas, mais je croit que non Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoda-en-force74.skyblog.com
Clrun4
Drift Master
Drift Master
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 21/02/2008
Localisation : Le Havre - Seine-Maritime

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Jeu 5 Juin - 13:19

Burnout a écrit:
Clrun4 a écrit:
Burn , rassures-moi .

Tu sais bien qu'une 911 porte son flat-6 en porte à faux arrieres ?
J'ai rien compris à ta phrase Laughing Laughing Laughing
Et je vois pas trop le rapport avec le passage en fait Shocked
juste pour dire que je sais pas trop si on dit ouvir le coffre pour une porsche , vu qu'il est à l'avant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burnout
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 233
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Bastia (Corse)

MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   Jeu 5 Juin - 13:26

Toutes les 911 t'es sur? Je vais modifier ça alors merci pour la précision Laughing

Et non ne vous en fait pas je n'oublierai pas mon RP qui m'accroche autant qu'à vous Razz

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP Drift] Skid Dimension By Burnout   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Drift] Skid Dimension By Burnout
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» mitchell pierce (glisse drift...)
» [Vds] Borne Sega Power Drift (l'écran ne s'allume pas).
» Bataille de Rorke's Drift 1879
» Jeudi 13.12 :: Soirée drift avec serveur audio
» The Fast and the Furious Drift

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Night Kids :: Autres :: Découvertes-
Sauter vers: